La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent.

La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent.


mercredi 8 mai 2013

La deuxième vie d'une commode...


          Tout à commencé, comme à chaque fois, à Emmaüs.
Je cherchais, depuis quelques temps, une commode au style un peu baroque de forme mais dans des tons doux, rose pâle, mauve...
N'arrivant pas à trouver mon bonheur à un prix que je jugeais acceptable, (parce que j'en ai trouvé, qui me plaisaient énormément, mais à un prix proportionnel à ce plaisir). Après avoir écumé les brocantes l'an passé, j'ai, au détour d'une allée de Emmaüs, remarqué cette commode. De prime abord simple, sans cachet particulier et de bois plutôt rustique, un tiroir de guingois, les moulures du plateau et des tiroirs m'ont attiré l’œil et je me suis dit que, peut-être, je pourrais en faire quelque chose de plus "cosy" et précieux.
60 euros dérisoires plus tard, me voici propriétaire de la chose.
Et là, le trou noir. Enfin, la page blanche. Le pinceau sans peinture, ce que vous voulez, je ne savais plus exactement ce que je voulais. Ou plutôt, trop de choses me plaisaient, et je ne savais pas en réaliser la moitié. Et puis, un an plus tard, je me suis remise à chercher ce que je pourrais bien faire de cette commode sans style.
Je suis tombée sur ca :

Effet patiné Libéron
Je voulais ce style, cosy, pour aller dans notre chambre, où, rappelez-vous, j'ai déjà repeint deux tables de nuit. ()








Bref, après le ponçage, les sous-couches, les ponçages inter-couches, la pose des arabesques sur les tiroirs, les monogrammes en gomme, la couche finale, toujours en "bois de rose" de Ripolin, j'ai déposé la cire blanc colombe de Ripolin, et patiné en argent pur les contours, repercé les tiroirs pour y mettre les mêmes boutons de nacre que j'avais trouvé pour les tables de nuit.
Et voilà le résultat...







 


2 commentaires:

  1. Elle claque ta commode. Je devrais te passer la mienne lol.
    Liloux

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup poulette ! C est quand tu veux pour ta commode, on se fait un apres-midi travaux manuels, un de ces jours !

    RépondreSupprimer